top of page
Feuilles vertes

Sous les mines, des fleurs


Des fleurs poussent dans une forêt après 100 ans de sommeil
Au centre de la puissance de la Terre Mère, des fleurs

Un chantier de reboisement hors norme


Afin de commémorer en grande pompe le centenaire de la fin de la première guerre

mondiale, (1918 - 2018), l'ONF ( l' Office Nationale des Forêts) s'attela dès les

années 2000 à un chantier titanesque : nettoyer, enrichir et reboiser une bonne

partie des plaines d'Ardennes, théâtre de tant d'atrocités, d'horreurs et d'effroi historique.


Un pari fou


Mus par un optimisme éclairé de connaissances botaniques, ils tentèrent de redonner vie aux majestueuses forêts d'antan. Un antan où la Terre avait pourtant entendu rugir les bombes, où des tranchées l'avaient ridées comme une vieille sans âge, et sur laquelle s'échoueraient plus de 40 000 de ses enfants.

Un pari fou contre la folie aveugle des Hommes.


De l'eau, du soleil, de la patience et de l' Amour


Arbrisseau après arbrisseau, plante après plante, avec amour et patience, ces

agents forestiers nourrirent patiemment la Terre épuisée et mutilée. Ils misèrent tout sur sa capacité à se régénérer, à reprendre goût à la vie, à toutes les vies. Bien que sa convalescence fut longue et parfois incertaine, jamais ils ne doutèrent de sa capacité à se relever d'une telle épreuve.


Un miracle en appelle toujours un autre


De la Terre consentante, la forêt se réinvita, se réinventa.

Des arbres jaillirent ici et là. Un sous- bois épais et tendre fit son apparition.


Et là surprise, au milieu des fougères, des champignons et des mousses, ils virent

apparaître de jolies petites fleurs mauves ... endémiques d' Amérique du Nord !


Quel était ce mystère ? Le vent ? Quelques oiseaux migrateurs?


Comment cette petite fleur délicate, que l'on ne trouve ni en Europe, ni sur les vieux continents, se retrouvait -elle dans l'Est de la France ? D'où venait- elle ? Qui avait bien

pu les importer et quand ?

 

La Terre refleurit telle un phénix


Après plusieurs mois de recherches, les botanistes en charge de ce mystère apportèrent

enfin leurs conclusions : aussi improbable que cela semblait être, ces graines

avaient été amenées avec les soldats américains et leurs chevaux de la première guerre mondiale; des graines coincées sous leurs godillots, dans leurs paillasses, dans les bottes de foin ou sous les sabots des chevaux.


Au centre de la puissance de la Terre Mère, des fleurs


Elles étaient restées en sommeil pendant plus de 100 ans ... et étaient réapparues

à la faveur de conditions de vie favorables.

Voilà bien la leçon : quittons notre importance, car quels que soient nos choix, nos erreurs, la Nature nous survivra, la Terre survivra à nos folies.


Pour que la goutte d'eau sorte de la poussière,

Et redevienne perle en sa splendeur première,

Il suffit, c'est ainsi que tout remonte au jour,

D'un rayon de soleil ou d'un rayon d' Amour (Victor Hugo)

87 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page